Le Blog Athlètes SNCF / Amenez-moi Riner

Amenez-moi Riner

Commentaires (2)

En raflant le titre national chez les lourds, Cyrille Maret s’est permis une blague qui a bien fait rigoler le public marseillais dimanche. Et pour cause. En l’absence du maître de la catégorie, notre agent de sureté à la SUGE de Paris Sud Est, qui combat habituellement en -100 kg, avait choisi de faire une pige chez les plus de 100 kg. Pour le plaisir.

Cyrille Maret. Retenez bien ce nom. Champion du monde junior, troisième aux derniers championnats d’Europe et septième des derniers Mondiaux de Rio, toujours dans la même catégorie, les moins de 100 kg. Mais pour ces championnats de France de première division de judo, au Palais des Sports de Marseille, l’agent de la SUGE de Paris Sud Est s’était lancé un défi incroyable : combattre dans la catégorie supérieure. Chez les plus de 100 kg. Chasse gardée de l’incontesté Teddy Riner, en vacances.

« Je m’étais lancé un défi », expliquait-il pour justifier ce changement de catégorie. « Mais au départ, j’avais le choix de ne pas faire ce championnat ou de le faire en +100 kg. Je vais être sollicité les semaines à venir, à Abu Dhabi puis Tokyo, je ne voulais pas m’imposer un autre régime. Je me suis inscrit pour gagner, j’y suis arrivé donc je suis content. »

 

Après un parcours sans faute sur lequel il a balayé Matthieu Bataille et Jérôme Laulan, il a accédé aux quarts de finale. Là encore, pas de réelle difficulté pour se défaire de Mael Le Normand. Résultat similaire en demi-finale contre Adrien Pin. En finale, la victoire était loin d’être acquise face à Mathieu Thorel, excellent jusqu’alors. Plus léger d’une vingtaine de kilos, mais plus grand, Maret a profité de son allonge pour maintenir à distance son adversaire. Un waza-ari plus tard, il soulevait l’or. Cyrille ajoute ainsi un titre prestigieux à un palmarès qui n’en finit pas de s’étoffer depuis un an et regarde à présent vers Rio en 2016…

«On sait tous que le meilleur n’était pas là. Ça ne veut pas dire grand-chose aujourd’hui. Je reste en moins de 100 kilos jusqu’en 2016, je n’ai pas envie d’être le Poulidor du judo français ».

Les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


7 + = dix

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
Voir le haut de la page