Le Blog Athlètes SNCF / Belle performance de Sébastien Mobré aux Championnats du Monde

Belle performance de Sébastien Mobré aux Championnats du Monde

Commentaires (0)

Rendez-vous majeur et point final de la saison, les Championnats du Monde d’athlétisme handisport se tenaient à Doha (Qatar) du 21 au 31 octobre derniers. Dans la chambre d’appel, Sébastien Mobré s’alignait sur trois distances : le 100m, le 200m et le 800m avec pour objectif de conforter son classement à la 6e place mondiale.

En attaquant ces Mondiaux par le 800m, l’Agent Commercial Voyageurs d’Aix-les-Bains s’offre un tour de chauffe. En effet, le 800m n’est pas sa distance de prédilection et il n’y affiche aucune ambition particulière si ce n’est de prendre des repères. 6e de sa demi-finale en 1’58’’16, il peut déjà se rendre compte des difficultés qui s’annoncent pour la suite : la chaleur de la piste qui contraste avec la climatisation des bâtiments ainsi que l’humidité qui perturbe l’adhérence entre ses gants et la main courante du fauteuil.

Au départ de sa demi-finale du 100m 5 jours plus tard, le tout récent Champion de France de la distance vise davantage la qualification pour la finale qu’un bon chrono. Aussi, en se voyant propulsé 3e après un très bon départ, il se permet de se relâcher avant la ligne tout en assurant sa place. Le chrono, malgré tout, est très bon : 16’’45. Armé de confiance, il se présente donc en finale le lendemain où il décide de travailler techniquement pour améliorer l’amplitude de ses poussées. Le résultat n’est pas au rendez-vous mais il tient tout de même son rang avec une 6e place en 16’’58.

Le principal rendez-vous est celui du 200m, une distance où Sébastien s’améliore avec les années. En demi-finale, il décide ainsi de donner le maximum pour s’assurer le meilleur couloir possible en finale. A nouveau auteur d’un bon départ, il poursuit sa poussée jusqu’au bout et finit 2e en 29’’10 et hérite ainsi du couloir n°6 en finale. Cette course est censée être le point d’orgue de ses Mondiaux mais Sébastien se présente  fatigué par 15 jours de chaleur et par des problèmes d’alimentation qui lui ont fait perdre 2,5 kg. Reprenant finalement de l’énergie au moment de son tour de reconnaissance, il réussit un départ canon et laisse ainsi plusieurs concurrents derrière lui. Il tient la 3e place jusqu’aux 150m et, au coude à coude avec le Finlandais Henry Manni, il finit 4e en 28’’99.Finalement, la déception de rester au pied du podium n’est rien en comparaison avec la satisfaction d’une course très réussie.

« Je suis globalement très content de mes Championnats du Monde. J’ai réussi en finale du 200m le meilleur départ de ma carrière, j’ai battu des adversaires que je n’avais jamais dominés et je prends la 4e place, deux positions au-dessus de mon classement mondial. Je ne m’y attendais pas et j’ai découvert mon classement après avoir franchi la ligne, sur l’écran géant. C’est la 1ère fois de ma carrière que je fais 4e et je confirme ce que l’on dit : c’est la pire des places ! Sur 100m, j’ai fait l’erreur de vouloir tester de nouvelles choses en finale et ce n’était pas le bon moment. Mais l’impression générale, au niveau physique et technique, est bonne. »

S’il n’est pas encore qualifié pour les Jeux de Rio 2016, Sébastien Mobré a amélioré son classement mondial dans cette perspective.

Crédits photos : SNCF // Bertrand Jacquot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 2 = cinq

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
Voir le haut de la page