Le Blog Athlètes SNCF / Cédric Berrest ne vivra pas ses 4èmes Jeux Olympiques

Cédric Berrest ne vivra pas ses 4èmes Jeux Olympiques

Commentaires (0)

Le verdict est terrible mais Cédric Berrest doit l’accepter. Le rameur de l’Aviron Toulousain n’ira pas à Rio pour vivre ses quatrièmes Jeux Olympiques. Lors des régates de Lucerne, fin mai, le médaillé de bronze aux JO de Pékin avec le quatre de couple tricolore n’a pas décroché son billet pour le Brésil lors du dernier rendez-vous qualificatif.
Sur le bassin suisse, le Correspondant Environnement de l’Infralog de Toulouse – 1,91 m pour 94 kg – a échoué en demi-finale (6e) du skiff *. Pour être du voyage à Rio, il devait finir dans les trois premiers de la finale.  » J’ai été écrasé par l’enjeu en ressentant une grosse pression que je me suis mise tout seul, juge après coup le double vice-champion du monde 2009 (quatre de couple) et 2010 (deux de couple). J’ai passé une mauvaise journée à attendre le départ. C’était une course couperet et je suis passé au travers.  »

Après avoir tenté de se qualifier avec le huit français, le natif de Clermont-Ferrand (31 ans) espérait s’en sortir en solitaire. « A Lucerne, j’étais dans l’état d’esprit de quelqu’un qui y croit, mais qui a gros à perdre. Ce n’était pas la meilleure manière d’aborder cette compétition. J’ai donc eu du mal à m’en sortir. Ça s’est joué sur le plan mental, parce que physiquement je me sentais bien, j’étais bien dans le bateau.  »

Vainqueur de la finale B des Championnats d’Europe, deux semaines plus tôt à Brandenbourg (Allemagne), Cédric Berrest semblait pourtant être sur la bonne voie pour décrocher le quota olympique. «  J’avais fait de bonnes choses aux Europe où j’étais le troisième des non-qualifiés, tout était donc possible, soupire-t-il. Mais lors de cette ultime épreuve de qualification, je ne suis pas arrivé à sortir la bonne course. Je suis mal parti et le stress a eu sur moi de terribles effets. Et ça ne pardonne pas. C’est décevant car j’y ai cru…  »

Germain Chardin, qui avait lui décroché sa qualification olympique en mai lors des Championnats de France avec son fidèle partenaire, Dorian Mortelette, a été éliminé en repêchage (3e) aux Régates de Lucerne. Le Cadre Commercial Voyageurs de Nancy (33 ans) se concentre désormais sur son ambition de décrocher une troisième médaille olympique après le bronze de Pékin (2008) et l’argent de Londres (2012). Espérons qu’elle sera cette fois-ci en or…

* Embarcation monoplace avec deux rames

Crédit Photo: D.Blin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


4 + = cinq

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
Voir le haut de la page