Le Blog Athlètes SNCF / Cyrille Maret finit l’année médaillé

Cyrille Maret finit l’année médaillé

Commentaires (0)

Pour la dernière compétition officielle de l’année 2014, Cyrille Maret et Laetitia Blot se sont rendus au Japon, terre d’origine de leur art martial, le judo, avec l’objectif de décrocher une médaille au Grand Slam de Tokyo.
Un mois après une finale de haut niveau chez les +100 kg aux Championnats de France, Cyrille Maret a retrouvé sa catégorie habituelle (-100 kg) et débuté le tournoi face au Japonais Haga Ryunosuke. En dépit d’un soutien colossal du public envers le judoka japonais, l’Agent de Sûreté à Paris-Est tient bon et remporte le combat. Le ton est donné !
Le 2e combat tourne rapidement à son avantage. Son adversaire brésilien Luciano Correa, souvent pénalisé, se laisse attraper par Cyrille qui remporte le combat par ippon au bout de 3’43’’.  Mais le judoka français se fait une frayeur en demi-finale. Face à la bonne défense du Suédois Martin Pacek, Cyrille part à la faute et se fait pénaliser deux fois par les juges. Obligé d’attaquer sous peine de perdre le combat, il réussit à marquer un yuko dans les dernières minutes et atteint la finale de la catégorie. Malheureusement, le Sud-Coréen Guham Cho reste solide sur ses appuis et empêche Cyrille de monter sur la plus haute marche du podium. Malgré cette petite déception, il conclut l’année  2014 avec une très belle médaille d’argent.

De son côté, Laetitia Blot n’a pas connu le même succès lors de ce Grand Slam. Après avoir remporté son premier combat par ippon face à la Sud-Coréenne Jan-Di Kim et son 2e combat grâce à un waza-ari sur l’Allemande Miryam Roper, la Chef de Bord à Paris-Nord se fait immobiliser au sol lors du 3e combat par la Japonaise Tsukasa Yoshida. Au repêchage, Laetitia se retrouve face à Corina Caprioriu qu’elle avait battue lors de leur dernier face à face au Grand Prix de Zagreb mais cette fois-ci le combat tourne en sa défaveur et Laetitia termine alors à la 7e place de ce Grand Slam.

L’année 2015 sera, sans aucun doute, toute aussi palpitante pour nos judokas français.

Crédits Photos: IJF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


neuf + 4 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
Voir le haut de la page