Le Blog Athlètes SNCF / Cyrille Maret termine l’année 2015 sur une nouvelle médaille

Cyrille Maret termine l’année 2015 sur une nouvelle médaille

Commentaires (0)

Le Grand Slam de Tokyo est pour tous les judokas une sorte de pèlerinage au pays du judo. Pour Cyrille Maret, c’était aussi l’occasion de rappeler son appartenance aux meilleurs combattants de la catégorie des -100 kg.

Pour son entrée en lice dans le prestigieux Gymnase métropolitain de Tokyo, l’Agent de Sûreté à Paris Sud-Est défie le Géorgien Lasha Gurulli, modeste 189e mondial. Le combat prend des allures de formalité pour Cyrille qui s’impose en 1 minute et 9 secondes sur un harai-goshi (balayage de hanche) qui marque ippon*. Au tour suivant, le Dijonnais affronte le Japonais Kaihan Tahagi qui, soutenu par son public parvient à tenir tête et, dans un combat très défensif, évite toute attaque. C’est finalement sur deux pénalités (shidos) que Cyrille l’emporte. Son prochain adversaire représente un premier défi dans sa quête : le Kazakh Maxim Rakov, 10e mondial. Leur duel est serré et alors qu’il a concédé un shido, le Français place un étranglement de côté qui lui offre un ippon en 1 minute et 25 secondes de combat.

Arrivé en demi-finale, Maret doit faire face au Sud-Coréen Guham Cho. Pas assez en jambes, manquant d’agressivité dans ce combat, Cyrille ne parvient pas à installer son rythme et est sanctionné de 2 shidos qui le privent de la finale. La déception vite ravalée, il enchaine avec le combat pour la médaille de bronze en repêchage contre le Géorgien Beka Gviniashvili, habituel combattant de la catégorie inférieure des -90 kg. Mené 2 shidos à 1, Cyrille parvient à renverser la tendance en toute fin de combat puisqu’à deux secondes du terme, il réussit un o-soto-gari (technique de fauchage) qui lui permet de marquer yuko, enchainé par un passage au sol qui lui offre le ippon et donc la médaille de bronze. Un beau résultat qui vient conclure une journée contrastée.

« Je ne suis pas au mieux de ma forme, je me sens un peu lent et j’ai des petits soucis au dos. Physiquement, j’ai fait un gros bloc de travail après Abou Dhabi et j’ai un peu levé le pied cette semaine car j’avais accumulé de la fatigue. Cette médaille est une satisfaction. J’ai pêché quelquefois, sur les trente dernières secondes de match, comme aux Mondiaux. Aujourd’hui, je me suis concentré là-dessus et j’ai réussi à garder mon avantage. En demi-finale, j’ai du mal à mettre du rythme comme à l’entraînement. Je ne dois pas oublier que le but c’est de gagner, que ce soit avec des attaques ou des shidos. Je travaille dessus en ce moment, on ne peut pas être bien à chaque compétition. Ce tournoi n’était pas un objectif, c’était une compétition d’entraînement. Je la fais pour le but final que sont les Jeux Olympiques. Quelque part, heureusement que je ne suis pas à 100% de ma forme car ça voudrait dire que je suis prêt trop tôt ! Je vais peaufiner tout ça jusqu’aux Jeux. »

Cyrille Maret conclut ainsi son année 2015 à la 4e place mondiale dans la catégorie des -100 kg.

*Ippon : score le plus élevé qui puisse être obtenu au judo et qui met fin au combat.

Crédit photo : Cyrille Maret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− 3 = trois

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
Voir le haut de la page