Le Blog Athlètes SNCF / Déception pour Stevens Barclais et Torann Mazeroi à Moscou

Déception pour Stevens Barclais et Torann Mazeroi à Moscou

Commentaires (0)

Les 3 taekwondoïstes du dispositif Athlètes SNCF ont fait escale en Russie du 14 au 16 août à l’occasion du Grand Prix de Taekwondo de Moscou. Première mauvaise nouvelle : Haby Niaré, Agent Commercial Voyageurs à Paris Saint-Lazare, a dû déclarer forfait à la dernière minute en raison d’une blessure au ménisque survenue lors d’un entraînement la veille de la compétition. Stevens Barclais et Torann Mazeroi étaient quant à eux bien présents pour représenter la France et SNCF.

Torann Maizeroi est le premier à en découdre sur le tatami. Il connait bien son adversaire du jour, le Serbe Damir Fejzic, qu’il a déjà battu en ¼ de finale des Championnats d’Europe en 2014. A écouter le Martiniquais, quadruple Champion de France dans la catégorie -80 kg, c’est peut-être ce dernier affrontement, encore dans sa tête, qui lui vaut un certain relâchement lors du combat, et par là même, la défaite. En effet, leur duel du jour ne suit pas le même chemin que lors de leur dernière rencontre puisque l’Agent de Sûreté à Paris Rive Gauche ne parvient pas à rentrer dans son combat qui se solde par une défaite (4-5). « Je suis entré dans la compétition très disponible, relâché… Peut-être un peu trop. Finalement, c’était un premier combat très serré, très tactique. J’ai laissé le Serbe s’installer et je n’ai pas su gérer. J’ai été trop souple et je nourris beaucoup de regrets, puisque je suis capable de le battre, je l’ai déjà prouvé. Je reste positif pour cette fin de saison, je tenterai de mieux faire dans 2 semaines, en Pologne. »

Le lendemain, c’est au tour de Stevens de croiser le fer, dans la catégorie -68 kg, avec le Sénégalais Balla Dieye, double médaillé mondial. La physionomie du combat est cette fois-ci différente puisque notre Chargé de Communication de Paris Sud-Est maîtrise son sujet et la victoire lui tend les bras. Cependant, le double Champion d’Afrique profite d’un relâchement du tricolore à deux secondes de la fin du duel pour lancer un assaut décisif qui lui permet de l’emporter sur le fil, par un score de 11 points à 10.  Forcément déçu, Stevens Barclais reste lucide : « Il y a des regrets, ce n’était pas un adversaire plus fort que moi. Je domine le combat, il reste deux secondes, je baisse ma garde, et il en profite pour attaquer. Ma stratégie n’a pas fonctionné, j’aurais dû prendre plus l’initiative, j’ai mal protégé mon plastron. »

Prochaines échéances pour Torann et Stevens : respectivement un Open en Pologne dans une semaine et un Grand Prix en Turquie dans 3 semaines. Les deux champions auront à cœur de se rattraper et de démontrer tout le talent qu’on leur connaît. Nous souhaitons également bon rétablissement à Haby et espérons qu’elle sera du voyage avec ses camarades pour la suite !

Crédits photo : SNCF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


4 + = neuf

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
Voir le haut de la page