Le Blog Athlètes SNCF / Eugénie Ricard prend la 13e place mondiale

Eugénie Ricard prend la 13e place mondiale

Commentaires (0)

La baie d’Ali Mussanah et le Sultanat d’Oman accueillaient les Championnats du Monde de planche à voile RS-X. Rendez-vous majeur de la saison, il mettait aux prises les 60 meilleures véliplanchistes mondiales dont Eugénie Ricard. Ces Mondiaux constituaient d’ailleurs son objectif principal de cette année.

Arrivée quelques jours auparavant, Eugénie a pris le temps de s’acclimater aux conditions de vent et de houle de la baie. Le premier jour, les concurrentes, réparties en deux groupes de 30, sont convoquées pour disputer 3 manches. Le vent léger est l’allié idéal d’Eugénie qui aime ces conditions et affiche d’entrée ses ambitions en finissant 5e, 1ère et 6e des manches. « Le vent était plutôt faible sur cette première journée donc c’était très physique mais ce sont des conditions que j’aime bien .On a eu de gros coups de chaud sur les bords au vent arrière mais j’ai réussi à rester lucide et à bien me placer à chaque manche. »
La 2e journée commence de la pire des manières : auteur d’un faux départ sur la 1ère manche de la journée, la Contrôleuse de Gestion de Marseille est logiquement pénalisée et voit sa belle 5e place se transformer en 31e place. Ce coup sur la tête entraine une pression sur les départs suivants et la rend plus prudente, elle prend finalement la 12e et la 8e place des deux dernières manches. « Par rapport à la journée d’hier je savais que je pouvais m’améliorer sur les départs mais là j’ai pris un peu trop de risques… Du coup, sur le départ suivant j’étais un peu refroidie et je suis partie vraiment en retard. La 3e manche aurait pu être belle, j’étais 3e à mi-course mais une erreur tactique me coûte 5 places… »

Après une journée de repos, les 30 planchistes qualifiées pour les séries finales sont regroupées en une seule et même flotte avec pour objectif d’accéder à la Medal Race qui regroupe en finale les 10 meilleures. Les conditions de vent très faibles obligent la Direction de course à ne programmer que deux manches durant lesquelles Eugénie connait des fortunes diverses et se classe à la 3e et 12e place. Au classement général, elle est ainsi 11e et peut encore espérer se qualifier pour la Medal Race. Malheureusement, le lendemain, les trois manches ne lui sourient pas : en difficultés sur les départs, elle se retrouve mal placée à la 1ère bouée et ne peut remonter toute la flotte. Le verdict est sans appel : ses 13e, 14e et 18e places la mettent hors course pour la Medal Race.

Eugénie boucle finalement ces Championnats du Monde à la 13e place, un classement très honorable mais qui ne la comble pas. « Ce résultat n’est pas à la hauteur de mes ambitions car ces Mondiaux étaient mon objectif majeur. On a eu du petit temps toute la semaine et j’aime ces conditions mais la contrepartie du manque de vent, c’est que les parcours sont raccourcis. Cela rend les départs plus décisifs et je sais que c’est un de mes points faibles. J’ai essayé de travailler ce point mais mon erreur du 2e jour m’a coûté cher, m’a rendue extrêmement prudente et je n’ai donc pas pu me mêler à la bataille pour la gagne. Je vais avoir besoin de faire un petit break pour me ressourcer, réfléchir à ma préparation et me remotiver pour la saison prochaine qui commencera par les Mondiaux en Israël. »

Crédits photos : Sailing Energy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit − = 0

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
Voir le haut de la page