Le Blog Athlètes SNCF / Gauthier Klauss et Matthieu Péché iront à Rio

Gauthier Klauss et Matthieu Péché iront à Rio

Commentaires (0)

Rio de Janeiro, les voilà ! Gauthier Klauss et Matthieu Péché ont décroché leur billet olympique sur le plan d’eau de Pau, en remportant les Championnats de France. L’équipage C2 – Canoë biplace slalom – qui avait déjà participé aux JO de Londres en 2012 (4e), s’est montré solide lors de cette ultime épreuve de qualification qui ne retenait que l’équipage vainqueur. La joie des deux Vosgiens tranchait avec la terrible déception ressentie par Pierre Picco, l’autre athlète SNCF en lice, troisième de cette sélection.

Dans les eaux paloises, le visa pour Rio a été attribué sur le classement final des trois courses disputées en cinq jours. Pour les KlaPé – comme ils sont surnommés- il s’agissait donc de faire preuve de la plus grande régularité. Deuxièmes de la première manche, les deux Chefs de Projets Marketing à Paris remportent la deuxième course et prennent un léger avantage sur leurs concurrents. L’ultime course est donc à la fois décisive et dramatique. Pierre Picco, l’Ingénieur d’études ouvrages d’art à Saint-Denis, et son comparse Hugo Biso, vice-champions du monde en 2014 et 2015, commettent une faute sur la 22e et dernière porte… La voie est alors libre pour le duo Klauss-Péché, assuré d’aller au Brésil en août prochain avant même de s’élancer pour leur dernière descente.

« Avec Matthieu, on s’est dit qu’on ne souhaitait pas d’une sélection au rabais. Nous avons vraiment voulu aller chercher cette victoire pour ne pas être qualifiés grâce aux autres  » explique Gauthier Klauss. Le tandem met ainsi un point d’honneur à remporter cette troisième course, sans concéder la moindre faute et en appliquant leur devise : solide comme le sapin et fort comme la mirabelle.  » Notre expérience a fait la différence, mais il a fallu aussi être solide mentalement, juge Matthieu Péché. Au soir de notre quatrième place aux JO de Londres on pensait déjà à Rio. Je ne réalise pas encore qu’on y sera. C’est un soulagement ».

C’est désormais une longue et assidue préparation qui attend les deux céistes du Golbey Epinal Saint-Nabord, âgés tous deux de 28 ans et quadruple champions du monde par équipe (2010, 2011, 2014 et 2015). Trois stages, longs de deux semaines, les attendent notamment d’ici Rio. « On va tout faire pour décrocher l’or olympique, ne cache pas Gauthier Klauss. Nous avons toujours notre quatrième place aux Jeux olympiques de Londres en travers de la gorge. Cependant, vouloir être champion olympique est une chose, le faire en est une autre. Alors nous allons de tout mettre en œuvre pour réaliser notre rêve. »

Crédit photo : FFCK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


un + = 7

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
Voir le haut de la page