Le Blog Athlètes SNCF / Kévin Bouly, 26e des Championnats du Monde d’haltérophilie

Kévin Bouly, 26e des Championnats du Monde d’haltérophilie

Commentaires (0)

Qualifié après s’être battu pour décrocher sa qualification aux Championnats du Monde d’haltérophilie, Kévin Bouly était donc à Houston (Texas, Etats-Unis) pour faire face à ses adversaires les plus redoutables. Présent 8 jours avant sa compétition, Kévin a pu prendre le temps de s’adapter aux conditions climatiques et continuer son entrainement sur place.

Avec l’objectif de rentrer dans les 25 premiers mondiaux, le Conducteur d’Engin Locotracteur de Culmont-Chalindrey commence par l’exercice de l’arraché*. Attaquant par une barre à 153 kg, il  réussit d’entrée son mouvement. La tâche se complexifie sur la barre suivante à 157 kg où Kévin manque son 1er essai avant de réussir le suivant. Son score final, à l’issue de ses 3 essais est donc de 157 kg, en deçà de ses standards habituels.
« Je suis quelque peu déçu mais finalement, 157 n’est pas un si mauvais score. Je peux encore aller chercher un Top 25 si je réussis bien l’épaulé jeté ».

Au moment d’attaquer la suite de la compétition avec l’exercice de l’épaulé jeté**, Kévin vise les 200 kg, cette barre qu’il passe de plus en plus souvent. Son entrée en matière est parfaite et il réussit le passage à 194 kg. A la marque suivante de 199 kg, il réussit l’épaulé mais  manque le jeté et doit donc retenter sa chance. Malheureusement, étant le seul concurrent engagé sur 199 kg, il doit donc retenter l’épreuve aussitôt après, soit moins de 5 minutes après son échec. Pas encore remis physiquement, il échoue à nouveau sur le jeté et ne marque donc que 194 kg. Au classement général, il termine 26e, une place derrière son objectif…
« C’est une grosse déception de ne passer que 194 kg. Je sais que j’ai largement les 200 kg en moi mais je n’ai pas pu exprimer mon meilleur niveau ici. Je n’avais pas le physique nécessaire pour prétendre à un meilleur résultat. Entre le trajet et le décalage horaire, je n’ai jamais retrouvé mes jambes, ce qui est normalement mon point fort. 26e c’est pour moi la pire des places parce qu’elle ne rapporte aucun point à la France en vue de Rio. J’attends la fin d’année pour savoir combien de places nous aurons et j’en saurais alors plus sur mes chances de pouvoir y aller. »

Dernier rendez-vous 2015 pour Kévin Bouly : les Championnats de France des Clubs le samedi 12 décembre à Reims.

*La barre est soulevée bras tendus au-dessus de la tête en un seul mouvement très dynamique.
**La barre est soulevée bras tendus au-dessus de la tête en deux fois : une première fois au niveau des épaules avec un maintien, une seconde fois bras tendus au-dessus de la tête.

Crédits photos : IWF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


9 − = cinq

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
Voir le haut de la page