Le Blog Athlètes SNCF / La médaille mondiale se refuse encore à Cyrille Maret

La médaille mondiale se refuse encore à Cyrille Maret

Commentaires (0)

Astana, capitale du Kazakhstan, a accueilli la 34ème édition des Championnats du Monde de judo. Rendez-vous majeur avant les Jeux Olympiques de Rio, 490 combattants issus de 129 nations s’y sont affrontés pour tenter de remporter l’un des sept titres mondiaux*. Aligné dans la catégorie des -100 kg, Cyrille Maret avait comme objectif de monter pour la première fois de sa carrière sur un podium mondial.

Lorsqu’il pénètre dans le dojo, l’Agent de Sûreté de Paris Sud-Est a le visage fermé. Opposé à un combattant local, le Kazakh Maxim Rakov, il sait qu’il n’a pas le droit à l’erreur. Sur le tatami, la tension est palpable et les sanctions pleuvent sur les deux judokas qui n’arrivent pas à se libérer. Cyrille tente d’être offensif alors que son adversaire ne fait que subir et repousser les attaques. Finalement le Kazakh écope d’une pénalité supplémentaire qui permet au Français d’accéder au tour suivant.

En huitième de finale, c’est un autre Cyrille qui se présente sur l’aire de combat. A peine le salut exécuté, il attaque l’Italien Domenico Di Guida et ouvre le score très rapidement avec un Yuko**. Confiant, le médaillé de bronze à Bakou ne relâche pas la pression et 35 secondes après le début du combat, l’arbitre lève le bras : Cyrille vient d’étrangler son adversaire et de le contraindre à l’abandon sur Ippon

Après ce combat expéditif, il est opposé au Kirghize Chingiz Mamedov. Cyrille propose un judo de qualité et maitrise son quart de finale, marquant à plusieurs reprises sur Yuko, Waza-ari*** puis Ippon. La route vers le titre mondial s’éclaircit davantage.

En demi-finale, Cyrille doit affronter le Japonais Ryunosuke Haga. Le combat est serré et, mené au score (2 pénalités à 1), le Japonais lance une ultime attaque dans les dernières secondes. Le Français reste derrière, ne parvient pas à éviter la chute et s’incline sur Yuko. Si le titre s’envole, rien n’est perdu pour la médaille de bronze.

Lors de la petite finale, Cyrille est opposé au Belge Toma Nikiforov. Perclus de crampes aux mains, ce dernier est sanctionné pour non combativité et écope coup sur coup de trois pénalités. La médaille semble acquise mais Cyrille se fait surprendre et chute. Mené au score par Waza-ari, le Français doit tout tenter pour inverser la tendance. Dans les ultimes secondes du combat, Cyrille se fait surprendre et perd sur Ippon. Scénario catastrophe pour Cyrille qui passe en deux combats d’un rêve d’une première finale mondiale à une place de cinquième, sans médaille.

Très amer, Cyrille a du mal à cacher sa déception : « Forcément, je m’en veux parce que j’étais venu pour faire un bon résultat. Contre le Japonais, je fais le nécessaire et je réussis le décalage aux pénalités, puis je tombe à 15 secondes de la fin. C’est inacceptable… Je suis passé d’une finale mondiale à une 5ème place, je peux m’en vouloir  énormément.
Même s’il y a du bon sur les premiers combats, c’est encore insuffisant. J’ai 28 ans et je n’ai toujours pas de médaille mondiale. Je ne sais pas ce qu’il peut se passer demain mais, aujourd’hui, c’est un gros échec. »

Engagé le lendemain par équipes, il n’y connait pas plus de réussite puisque l’Equipe de France s’incline dès le 1er tour  contre la Corée du Sud 5-0. Cyrille va devoir repartir de l’avant et préparer les grandes échéances de cette fin d’année à commencer par le Grand Slam de Paris les 17 et 18 octobre prochain et se concentrer pour revenir plus fort en vue des Jeux Olympiques de Rio 2016.

 

*On dénombre sept catégories de poids chez les hommes aux Championnats du Monde de judo (-60 kg, -66 kg, -73 kg, -81 kg, -90 kg, -100 kg et +100 kg)
**Yuko: Plus petit avantage que peut obtenir un judoka lorsque son adversaire tombe sur la tranche
*** Waza-ari : 2ème score le plus élevé qu’un combattant peut obtenir en faisant chuter sur le dos son adversaire

Crédits photos : FFJDA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ deux = 10

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
Voir le haut de la page