Le Blog Athlètes SNCF / Laetitia Blot et Cyrille Maret sur le toit de l’Europe !

Laetitia Blot et Cyrille Maret sur le toit de l’Europe !

Commentaires (0)

Après l’annulation début mars, des Championnats d’Europe de Judo 2015, les meilleurs judokas du continent se sont retrouvés à Bakou en Azerbaïdjan, pour disputer les tous premiers Jeux Européens de l’histoire. Cyrille Maret et Laetitia Blot ont donc pris part au voyage avec la délégation française de judo.

Une médaille de bronze chez les -100kg avant de remporter l’or par équipe…

Alors qu’il avait prévu d’être au rendez-vous des Championnats d’Europe, Cyrille Maret a dû adapter sa préparation physique en vue des Jeux Européens. Pour autant, le judoka de Levallois-Perret est resté concentré sur ses objectifs et a travaillé dur pour être prêt le jour J.
Dès son entrée dans la compétition, ses adversaires paient le prix fort. Lors de son premier combat, il terrasse l’Israélien Paltchick qui s’incline sur ippon. Puis c’est au tour de l’Allemand Frey de subir les assauts de Cyrille qui remporte le combat une nouvelle fois sur ippon. Rien ne semble alors pouvoir stopper le Français.

Aux portes de la finale, l’Agent de Sûreté de Paris Sud-Est est opposé au Tchèque Krapalek. Le combat est fermé, les deux judokas guettent l’ouverture. Après une chute pourtant sans gravité, Cyrille se fait surprendre et immobiliser par son adversaire spécialiste du Ne-Waza* et s’incline. Rien n’est pourtant perdu pour le Français qui peut encore monter sur la 3ème marche du podium.

Pour son dernier combat, Cyrille est impeccable sur sa garde. L’Allemand Peters n’arrive pas à s’exprimer et commet des fautes. Rapidement mené au score de 3 shidos**, il n’arrive pas à renverser la situation. Cyrille enfonce même le clou dans les dernières secondes du combat en marquant un Yuko*** après avoir fait chuter son adversaire sur le côté.

« Je me sentais bien, j’ai su imposer mon judo et prendre l’ascendant sur mes adversaires. Forcément un peu d’amertume suite à ma défaite en demi-finale mais l’objectif de médaille est atteint. Je dois maintenant me concentrer sur les Championnats du Monde ».

Le lendemain, place à la compétition par équipes. Avec ses camarades de l’Équipe de France, Loïc Korval (-66 kg), Pierre Duprat (-73 kg) et Loïc Pietri (-81 kg), Cyrille s’apprête à aller en finale. A quatre contre cinq en l’absence en finale d’Alexandre Iddir (blessé après la demi-finale), les Bleus partent avec un point de retard mais compte bien faire oublier cette avance lors des 4 combats restants. A l’instar de Loic, qui marque sur ippon, les Français enchaînent les victoires. Cyrille, face au Champion d’Europe individuel, offre le point final à la France sur ippon. Une belle récompense après sa demi-finale manquée de la veille.

De la désillusion à l’explosion de joie

Du côté des femmes, Laetitia Blot, engagée en – 57kg, a eu du mal à entrer dans la compétition. Lors de son 1er combat, la Française se retrouve rapidement en difficulté. Sanctionnée d’une pénalité (shido) après 2 minutes de combat, elle s’énerve et enchaine les attaques mais finit par se faire contrer. Son adversaire, la Kosovare Nova Gjakova marque par waza-ari****. Dans sa chute, la Chef de Bord de Paris Nord tombe sur l’épaule et se fait immobiliser dans la foulée. Blessée, elle est contrainte d’abandonner le combat.

Prise en charge par le staff médical de l’Equipe de France, c’est une Laetitia hargneuse qui remonte sur le tatami pour la compétition par équipe, aux côtés d’Annabelle Euranie (-52 kg), Clarisse Agbegnenou (-63 kg), Marie-Eve Gahié (-70 kg) et Madeleine Malonga (-78kg). Jusqu’en finale, les Françaises sont dominatrices et écrasent leurs adversaires sur des scores sans appel, (5-0).
En finale, les Bleues se font surprendre lors du premier combat. Menées au score par les Allemandes, c’est Laetitia qui sonne l’heure de la révolte. Par trois fois la Française contre son adversaire, marque un yuko et remet les deux équipes à égalité (1-1). Ses coéquipières sont survoltées après cette prestation. Une à une, elles suivent l’exemple de Laetitia et ne font qu’une bouchée de leurs opposantes. C’est une équipe de France féminine heureuse qui monte sur la plus haute marche du podium pour recevoir sa médaille d’or.

Après ces excellents résultats, Laetitia et Cyrille prendront la direction d’Astana, la capitale du  Kazakhstan pour disputer les Championnats du Monde, du 25 au 30 août. L’occasion pour eux de marquer un maximum de points en vue de la qualification olympique.

**Au judo, travailler au sol s’appelle le ne-waza.
*** avertissement
**** Yuko : Plus petit avantage que peut obtenir un judoka lorsque son adversaire tombe sur la tranche
*****Waza-ari : 2ème score le plus élevé qu’un combattant peut obtenir en faisant chuter sur le dos son adversaire

Crédits Photos: Philippe Rabouin // FFJDA // T.Zahonyi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


six − = 3

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
Voir le haut de la page