Le Blog Athlètes SNCF / Les Athlètes SNCF remportent les petites finales à Lucerne

Les Athlètes SNCF remportent les petites finales à Lucerne

Commentaires (0)

Dans moins de 50 jours maintenant, nos 4 rameurs, Germain Chardin, Cédric Berrest, Sébastien Lenté et Jean-Baptiste Macquet prendront le départ de la plus grande compétition d’aviron de l’année : les Championnats du Monde qui auront lieu en France à Aiguebelette. Chez eux, ils espèrent faire retentir la Marseillaise pour le plus grand bonheur des supporters français. Avant d’y parvenir, une dernière étape Coupe du Monde à Lucerne en Suisse se trouvait sur leur route.

Depuis le début de la saison, Germain et son partenaire Dorian Mortelette font partie des favoris de chaque course en deux sans barreur*. Petite nouveauté pour cette Coupe du Monde : ils décident d’inverser les rôles, Germain prenant la nage et Dorian se plaçant à l’arrière du bateau. Cette innovation leur permet de tester de nouvelles sensations et de nouveaux réglages. Une fois sur l’eau, le duo ne déroge pas à ses habitudes et, après une 1ère place obtenue en repêchage, il file tout droit en demi-finale. Confiants, peut-être même un peu trop, les Français ratent leur départ et se retrouvent distancés par le trio de tête. N’ayant plus rien à perdre, ils se lancent tous deux à l’assaut de leurs adversaires, rattrapent peu à peu leur retard, terminant même le dernier 500m avec le 2ème meilleur temps, mais ils finissent malgré tout  4èmes, place qui leur ferme l’accès à la finale.
Large vainqueur de la petite finale, le Cadre Commercial Voyageurs de Nancy déclare : « Savoir perdre n’est pas facile… On encaisse, on sait faire. Nous allons nous remobiliser, cela peut être un mal pour un bien et nous rappeler que sans travail, il n’y a pas de résultat. ».

De leur côté, Cédric Berrest, Correspondant Environnement Infralog de Toulouse, Sébastien Lenté, Chef de Projets à l’Infrapôle de Nancy, et Jean-Baptiste Macquet, Agent Commercial Voyageurs à Nancy, alignés dans le huit**, ont suivi les pas de Germain. Troisième à l’issue du premier tour, l’équipage français connait plusieurs mésaventures lors des repêchages. Sébastien explique ainsi: « Nous avons essayé de partir le plus rapidement possible mais, comme souvent en ce moment, nous puisons tellement dans nos réserves au début que l’on  n’arrive pas à finir la course. Nous avons manqué de coordination, nous sommes passés à côté de notre course ».

Le huit repart de Lucerne avec une victoire lors de la petite finale, de quoi rebooster l’équipage pour la suite de la saison.

Il reste encore du travail à fournir, des réglages à affiner, de la coordination à améliorer et de la confiance à engranger d’ici les Championnats du Monde à Aiguebelette du 30 août au 6 septembre. Autant d’éléments qui seront au programme du stage  d’un mois à Bellecin qui attend les rameurs de l’Equipe de France à partir du 28 juillet.

* Le deux sans barreur est un bateau à deux rameurs en pointe (c’est-à-dire avec une seule rame chacun, contrairement au couple où les rameurs en ont deux).
**Le huit est un bateau composé de huit rameurs en pointe et d’un barreur qui s’occupe de la stratégie de course

Crédits photos : avironfrance – Daniel BLIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− 1 = six

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
Voir le haut de la page