Le Blog Athlètes SNCF / Les grandes envolées mexicaines de Jean-Marc Caron

Les grandes envolées mexicaines de Jean-Marc Caron

Commentaires (0)

C’est de retour du Mexique que l’on retrouve Jean-Marc Caron, le parapentiste vient de participer à la Finale de la Coupe du Monde 2015 où il termine 9ème sur 125 participants… une belle performance !
L’épreuve fut un peu particulière et mouvementée. Des conditions climatiques délicates ont en effet causé l’annulation de plusieurs manches. « Par contre, certaines manches ont été exceptionnelles car disputées sur plus de 126 km. D’habitude c’est plutôt 90 km ! » : raconte le sportif.

Cette finale était aussi l’occasion pour le parapentiste de tester sa nouvelle aile. Il s’agit d’un prototype homologué juste avant la compétition, réalisé en véritable collaboration avec son constructeur : « Finalement le parapente est un sport mécanique, le pilote est dépendant de son matériel et de sa machine », explique-t-il.

Rentré du Mexique, Jean-Marc a repris son travail d’Opérateur de Service Electrique à Bourg-En-Bresse. L’occasion de revenir sur son parcours, puisque c’est en tant que jeune salarié SNCF qu’il découvre le parapente lors d’un stage d’initiation organisé par l’entreprise. Très vite la greffe est prise ! Il fait une demande de mutation et s’installe à Bourg-en-Bresse pour exercer le parapente. « Je possède un spot de 150 m proche de chez moi où je peux m’entrainer régulièrement » explique Jean-Marc. C’est seulement en 1999 qu’il obtient le statut d’athlète de haut niveau, et intègre l’équipe de France composée de 15 parapentistes.

Grâce au dispositif Athlètes SNCF, il peut continuer à voler aux quatre coins du monde. Il partage son temps entre l’équipe de France et son emploi à la SNCF. Aujourd’hui classé 6ème mondial, Jean-Marc se prépare sereinement pour les prochaines échéances de la Coupe du Monde 2016. La 1ère étape aura lieu à Castelo au Brésil du 9 au 16 avril, puis suivront l’Italie en juin, le Portugal en juillet et la France en Septembre. Le parapentiste ne participera pas en revanche à l’étape de l’Ile de la Réunion au mois d’octobre. « Je n’irai pas, les conditions climatiques capricieuses n’aident pas à la pratique du parapente » a-t-il confié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


4 + deux =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
Voir le haut de la page