Le Blog Athlètes SNCF / Marc-André Cratère pense désormais à Tokyo

Marc-André Cratère pense désormais à Tokyo

Commentaires (0)

Sa troisième participation aux Jeux paralympiques de Rio ne restera malheureusement pas un grand souvenir pour Marc-André Cratère : l’escrimeur fauteuil catégorie B est reparti du Brésil sans médaille.

Blessé à l’épaule droite, l’Agent Commercial Voyageurs en gare de Paris-Montparnasse n’a pas concouru dans les meilleures conditions et n’a donc pu prétendre à un podium comme il l’avait fait à Londres en 2012 (médaillé d’argent au sabre).

« C’est une grosse frustration, soupire le natif du Robert (Martinique). J’ai plutôt bien commencé, mais l’épaule n’a pas suivi. Je n’étais alors plus en mesure de défendre mes chances. »

Au sabre (catégorie B), « Marcus » (43 ans), de son surnom, sort en quarts de finale face au futur champion paralympique, l’Ukrainien Anton Datsko (15-9), et se classe septième.

Le lendemain, il est éliminé au même stade de la compétition à l’épée (cat. B), par l’Irakien Ammar Ali (15-7), et termine huitième. La douleur à son articulation ne lui a ensuite pas permis de participer à l’épreuve par équipe à l’épée, « Je suis actuellement à la Martinique pour me ressourcer pendant une semaine en famille, explique le licencié du Cercle sportif de l’Institution Nationale des Invalides. A mon retour, je vais me faire soigner l’épaule. »

Durant son séjour au Brésil, le quadruple champion du monde (sabre par équipe en 2006, 2010 et 2011 et à l’épée par équipe en 2009) a regretté une ambiance « très particulière dans la salle. Dès qu’il y avait un Brésilien en lice, les spectateurs conspuaient l’adversaire », mais a apprécié celle du village olympique Il a aussi profité d’une journée libre pour visiter Rio.

Désormais, celui qui a intégré le dispositif Athlètes SNCF en 2008 va récupérer après ces longs mois de préparation et de compétition. Puis il se fixera de nouveaux objectifs : « Pour l’instant, je ne sais pas encore quand je vais reprendre la compétition. Il faut d’abord que je soigne mon épaule » indique celui qui détient aussi six titres de champion d’Europe. « Je ferai tout pour être aux Jeux paralympiques de Tokyo en 2020. Je rêve d’aller au Japon depuis le CM1. Ce serait génial de terminer ma carrière sur mon rêve d’enfant. »

©-ffhandisport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


6 + six =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
Voir le haut de la page