Le Blog Athlètes SNCF / Matthieu Péché et Gauthier Klauss : « Il manque une médaille européenne à notre palmarès »

Matthieu Péché et Gauthier Klauss : « Il manque une médaille européenne à notre palmarès »

Commentaires (0)

Gauthier Klauss et Matthieu Péché ont déjà un palmarès conséquent mais ne comptent pas en rester là : numéros 1 mondiaux en C2*, les deux céistes sont toujours à la conquête d’un titre européen en sénior, titre qui leur échappe depuis plusieurs années.
Prétendants sérieux au podium, les deux Français sont impatients de débuter les Championnats d’Europe 2015 et de confirmer leur statut de leaders de la discipline. En attendant, les Chefs de Projets Marketing de Paris nous ont accordé un peu de leur temps pour répondre à nos questions avant de prendre le départ pour Leipzig en Allemagne.

Comment se déroule votre préparation pour les prochains Championnats d’Europe ?

« Après les Championnats de France en avril dernier, nous avons fait un break de 4-5 jours. C’était nécessaire pour décompresser et se reposer avant les prochaines échéances. La semaine suivante, nous sommes partis en stage à Londres, avec un autre équipage français, Pierre Picco** et Hugo Biso, sur un bassin exigeant.
Pour la dernière ligne droite avant ces Championnats d’Europe, nous partons nous entrainer à Augsburg, en Allemagne. L’objectif n’est pas de faire du foncier donc nous nous entrainerons qu’une fois par jour, afin d’éviter de perdre trop de force et d’énergie. La priorité est de prendre nos marques, de travailler les petits détails qui font la différence, d’affiner notre synchronisation tout en gardant une certaine fraicheur avant de prendre place au départ du bassin de Leipzig en fin de semaine. »

Dans quel état d’esprit êtes-vous à une semaine du début de la compétition ?

« Les Championnats d’Europe sont une étape importante en vue des Championnats du Monde qui se dérouleront en septembre. Ils sont une étape de plus, après les Championnats de France qui étaient incontournables pour valider notre qualification aux épreuves internationales. Depuis, il a fallu se remettre en mode compétition, travailler dur pour être prêt à faire face aux meilleurs mondiaux. Quoi qu’il en soit, nous ne nous mettons pas plus de pression que nécessaire. Lorsque nous enfilerons nos dossards, nous serons prêts à descendre le bassin le plus rapidement possible pour aller chercher une médaille. »

Après 4 titres européens en junior et en -23 ans, vous n’avez pas encore obtenu de médaille européenne en sénior. C’est important pour vous ?

« C’est certain que cette médaille européenne manque dans notre palmarès. Comme tous nos adversaires, nous sommes là pour gagner, mais nous savons que la tâche ne va pas être simple. L’année dernière nous avons terminé au pied du podium, cette fois on espère monter dessus et pourquoi pas remporter la plus précieuse des médailles. Nous sommes environ 10 bateaux à prétendre au titre et les Allemands, chez eux, auront un avantage certain. A nous d’être meilleurs. »

Vous avez déjà navigué sur le bassin de Leipzig, en gardez-vous un bon souvenir ?

« C’est un bassin que l’on connait bien. Nous avions terminé 2ème des Championnats d’Europe -23 ans en 2010, derrière l’équipage Picco-Biso. C’est toujours agréable d’avoir deux bateaux français sur les deux plus hautes marches du podium. Si l’histoire pouvait se répéter, nous serions très contents mais si possible en inversant nos places. »

La compétition s’annonce épique ! Bonne chance à Gauthier et Matthieu et croisons les doigts pour retrouver les trois céistes Athlètes SNCF sur le podium des Championnats d’Europe 2015.

*Canoë biplace

**Pierre Picco est également membre du dispositif Athlètes SNCF

Crédits Photos: Klauss Gauthier Péché Matthieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ six = 7

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
Voir le haut de la page