Le Blog Athlètes SNCF / M’Bar N’Diaye : de la déception mais des souvenirs

M’Bar N’Diaye : de la déception mais des souvenirs

Commentaires (0)

M’Bar N’Diaye est venu à Rio de Janeiro pour grimper sur le podium et même rafler la médaille d’or de taekwondo en +80kg, objectif raisonnable quand on est le top 5 mondial de sa catégorie. Ce 20 août, à 21 heures, il en est bien loin, dans ce couloir de vestiaire de la Carioca Arena 3, après ses deux défaites

Le matin, il passe à côté de son premier combat (6-0) contre le Nigérien Abdulrazak Issoufou Alfaga. Ensuite, repêché suite à la qualification de ce dernier en finale, il affronte le brésilien Siqueira. Il perd avec un score de 2 contre 5. Entre les deux combats, il y a «presque 10 heures à attendre si on va être repêché. On s’entraîne, on patiente, c’est éprouvant» confie celui qui a débuté le taekwondo il y a quinze ans seulement. «J’ai perdu, c’est tout. Les regrets ça ne sert pas à grand-chose», avance M’Bar avec franchise. «Je ne pensais pas qu’il y aurait la pression. C’est une compétition comme une autre mais j’avais sans doute plus peur de perdre que l’envie de gagner. J’ai subi.»

Le rêve est passé. «On avait mis en place toute une préparation. Je m’étais entraîné spécifiquement sur le Nigérien car je savais que je l’affronterai d’entrée. Il a une allonge de fou avec sa taille (2,07m). On se méfiait, il gagnait tous ces derniers mois. Tu es focus sur le premier combat. Et puis…»

Il reste l’expérience acquise. «Je n’avais jamais ressenti ça. Les Jeux c’est une ambiance à part.» La programmation du taekwondo en fin de deuxième semaine amplifie l’attente. Des moments partagés avec tous ceux qui l’encouragent et le soutiennent  demeurent aussi. «J’ai effectivement reçu beaucoup de messages quand je me préparais au village olympique et pendant cette journée de compétition, même si j’ai toujours essayé de rester dans ma bulle» raconte le chef d’escale SNCF en gare de Juvisy-sur-Orge en souriant. «Après les vacances, dommage, je ne reviendrai pas au boulot avec la médaille mais avec des souvenirs. Tout ne prend pas fin avec une défaite. Je n’arrêterai pas parce que je perds. C’est là que tu te dis qu’avoir le soutien d’un partenaire ça te permet de penser à la suite sans gamberger.» Parce que M’Bar a de la suite dans les idées.

Crédit photo: M.N’Diaye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


8 − = six

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
Voir le haut de la page