Le Blog Athlètes SNCF / Quentin Caleyron : « SNCF représente pour moi un avenir professionnel prometteur »

Quentin Caleyron : « SNCF représente pour moi un avenir professionnel prometteur »

Commentaires (0)

Quentin Caleyron, médaillé de bronze aux Championnats d’Europe 2013 et 2015 de BMX Race*, a rejoint le dispositif Athlètes SNCF le 18 août dernier. Recruté en tant que Chargé d’Étude de Conception à l’Agence Ferroviaire de Vitry-sur-Seine, il nous a livré ses premières impressions ainsi que ses projets sportifs et professionnels.

Tu viens de rejoindre le dispositif Athlètes SNCF, quelles sont tes premières impressions ?

« C’est super intéressant pour moi ! Ça me donne l’opportunité de me projeter sur ma reconversion sportive car on ne pratique pas un sport à haut niveau indéfiniment. Ça me permet aussi de mettre un pied dans le monde professionnel grâce à une très grande entreprise comme SNCF. »

Pourquoi as-tu choisi SNCF pour cette CIP (Convention d’Insertion Professionnelle)?

« Au départ, je devais aller dans une autre grande entreprise mais le poste ne m’intéressait pas. Chez SNCF, j’ai été embauché en tant que Chargé d’Étude de Conception. Cet emploi correspond à mes attentes professionnelles, à mes diplômes, et les missions me conviennent parfaitement. Les trains, en termes de mécaniques, c’est très varié et très intéressant ! »

Que représente SNCF pour toi ?

« Pour moi, SNCF représente d’abord un avenir professionnel prometteur. Ensuite, avant d’intégrer cette entreprise, j’en ai toujours entendu  parler en bien : on peut travailler avec des équipes motivées et dynamiques et donc dans un cadre agréable. »

Avec ton arrivée chez SNCF, tu apportes avec toi une nouvelle discipline dans le dispositif Athlètes SNCF, le BMX. D’ailleurs, comment as-tu débuté ce sport ?

« J’ai toujours fait beaucoup de vélo, que ça soit du vélo de route ou du VTT car dans ma famille tout le monde pratique ce sport. Mon père m’a ensuite proposé de faire du BMX vers 10 ans. J’ai tout de suite aimé les sensations fortes que procure cette discipline: c’est un sport extrême, il y a de la vitesse,  des sauts dans les airs… ça demande beaucoup de qualités et en même temps l’état d’esprit entre concurrents est génial. »

Quels sont tes prochains objectifs sportifs ?

« J’ai une étape de Coupe du Monde fin septembre à Rock Hill aux Etats-Unis et le Test Event de Rio le 3 et 4 Octobre. »

Comment envisages-tu les JO de Rio ?

« La qualification pour les JO se passe en 2016 durant 3 étapes de Coupe du Monde et un Championnat du Monde. Il faut être le meilleur sur ces évènements car il y a une rude concurrence en BMX. Nous sommes cinq sportifs  potentiellement sélectionnables pour les Jeux, mais seulement trois athlètes maximum iront à Rio. Il faut faire attention car on peut être très bon durant l’année préolympique et ne pas participer au jeu si on fait des erreurs sur la fin et inversement : en 2011 je m’étais blessé, ce qui aurait pu remettre en cause ma qualification aux Jeux de Londres, mais en 2012 je suis revenu à un super niveau et j’ai été qualifié. Je suis même arrivé en demi-finale ! »

Quentin sera Chargé d’étude de conception à l’Agence d’Essai ferroviaire de Vitry-Sur-Seine

*Le BMX Race ou Bicross est une course entre huit concurrents qui doivent parcourir une piste d’environ 400m parsemée de bosses. Il s’oppose au BMX freestyle où les concurrents doivent, chacun leur tour, effectuer des figures techniques.

Crédits photos : SNCF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


9 − = deux

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
Voir le haut de la page