Le Blog Athlètes SNCF / Répétition générale à Aiguebelette avant le Mondial d’aviron

Répétition générale à Aiguebelette avant le Mondial d’aviron

Commentaires (0)

Les cinq rameurs du dispositif Athlètes SNCF avaient rendez-vous ce week-end sur le lac d’Aiguebelette en Savoie pour participer à la deuxième étape de Coupe du Monde d’Aviron 2014.

Opposés aux meilleures nations de la discipline, nos cinq athlètes avaient à cœur de briller dans leurs catégories respectives et de porter haut les couleurs de la France et…du Canada. En effet, alors que Germain Chardin, Cédric Berrest, Sébastien Lenté et Jean-Baptiste Macquet portaient une nouvelle fois la tenue tricolore de l’Equipe de France, Julien Bahain quant à lui donnait ses premiers coups de rame dans sa tenue rouge et blanche, marquée de la feuille d’érable. Retour sur ce week-end haut en couleur.

Germain Chardin, Cédric Berrest et Sébastien Lenté à une rame du podium

Après leur prometteuse 5e place aux derniers Championnats d’Europe, les rameurs du huit français* étaient retournés à l’entrainement le couteau entre les dents pour préparer la Coupe du Monde d’Aiguebelette, qu’ils savaient rude.

Malgré une cadence soutenue tout au long de leur première course et après avoir dépassé les anglais et polonais à mi-parcours, les Français ne sont pas parvenus à se détacher de l’embarcation américaine sur les 1000 derniers mètres. Malgré leurs efforts, les rameurs français terminent en 05:29:68 à 6 dixièmes des Américains, synonyme de passage obligatoire par les repêchages.

En phase de repêchage, les Français terminent à la 4e place devant l’équipe iranienne et empochent leur qualification pour la finale où ils retrouvent l’élite de la discipline. Le meilleur départ est pris par les Américains, vainqueurs de cette Coupe du Monde, avec 2 secondes d’avance sur les Anglais. Après un départ en demi-teinte, les rameurs français ont quant à eux tout donné pour revenir sur leurs adversaires du jour. Longtemps cinquième, ils finissent par dépasser les Polonais dans les derniers 500 mètres mais se heurtent à la rapidité des Biélorusses Traversant les 2000m en 05:44:45, ils terminent 4e et manquent le podium pour 4 petits dixièmes.

Germain Chardin reste cependant confiant pour les prochaines compétitions : « malgré tout et après ces 2 régates internationales génératrices de frustration et de remise en question individuel et collective, nous progressons et croyons que la suite de la saison validera le travail de chacun au service du collectif ».
L’équipage français peut être fier de son parcours et sait qu’il reste encore du travail en vue des Championnats du Monde qui se dérouleront à Amsterdam fin août.
Prochaine régate pour nos rameurs, la Régate Royale d’Henley 3/4/5/6 juillet, la compétition la plus prestigieuse du monde de l’aviron.

Le quatre de couple de Jean-Baptiste Macquet en difficulté

Jean-Baptiste Macquet, Agent Commercial Voyageurs à Nancy était également présent à Aiguebelette avec ses trois co-équipiers pour défendre les couleurs de la France en quatre de couple**. Arrivé sur place avec un rameur malade et trois autres diminués physiquement, la mission s’annonçait difficile.

Bien que décidés à tout donner pour leur public français, les quatre garçons n’ont pu contenir leurs concurrents en imposant une cadence suffisante, ils terminent 4e de la petite finale. Malgré ces résultats et les difficultés rencontrées, Jean-Baptiste Macquet croit en son équipage qui aura toujours essayé de se surpasser durant cette compétition.

Julien Bahain, première course en rouge et blanc

Pour  sa première compétition sous ses nouvelles couleurs***, Julien Bahain n’aurait pas pu rêver mieux que de courir sur ses terres. Ironie du sort, c’est la première fois que le médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008 participe à une compétition internationale en France.

Aligné en skiff (embarcation monoplace), le Franco-canadien, Cadre Commercial TGV-Intercité à Toulouse se qualifie sans encombre pour les finales.
Après un départ canon, les 6 athlètes sont au coude à coude dans les 1000 premiers mètres. Petit à petit Julien décroche et ne peut réduire l’écart avec ses concurrents sur la seconde partie du parcours. Il termine finalement à la 6e place.

Mi-septembre Julien prendra officiellement la direction de la Colombie-Britannique et le centre d’entrainement de Victoria pour rejoindre ses nouveaux co-équipiers canadiens et monter à bord du quatre de couple.

 

*Le huit avec barreur français : Sébastien Lente, Germain Chardin, Benoit Brunet, Cedric Berrest, Matthieu Androdias, Benjamin Lang, Benjamin Chabanet , Julien Despres, Benjamin Manceau

**Le quatre de couple : Jean-Baptiste Macquet, Hugo Boucheron, Mickael Marteau, Alberic Cormerais

***Après avoir défendu pendant plus de 15 ans les couleurs de la France en aviron, Julien Bahain d’origine Franco-Canadienne a décidé de donner un tournant à sa carrière et de rejoindre l’équipe nationale canadienne.

 

 

Crédits photos : Gilles et Sébastien Lenté

Crédits photos : Katie Steenman Images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− cinq = 4

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
Voir le haut de la page