Le Blog Athlètes SNCF / SEBASTIEN LENTE ET JEAN-BAPTISTE MACQUET, DES PROMESSES POUR L’AVENIR

SEBASTIEN LENTE ET JEAN-BAPTISTE MACQUET, DES PROMESSES POUR L’AVENIR

Commentaires (0)

Le huit de pointe français composé de Sébastien Lenté et de Jean-Baptiste Macquet s’est classé sixième de la finale des Championnats du Monde d’aviron de Chungju. L’objectif assigné à l’équipage français (la première accession à une finale mondiale depuis 2004 dans l’épreuve reine de l’aviron) a toutefois été atteint. Retour sur un parcours plein de promesses pour nos deux agents SNCF…

Terminant à la troisième place lors de la course éliminatoire lundi dernier, les français se sont hissés en finale du huit avec barreur en remportant brillement la course de barrages mercredi alors que les clients pour ces deux derniers billets étaient nombreux. Premier objectif atteint pour l’équipage français : la dernière participation à une finale internationale remontait à la 6ème place à l’occasion des Jeux Olympiques d’Athènes en 2004.

 

Un défi colossal

La finale dans la poche, le défi était alors de taille : pour trouver trace d’une médaille internationale, il faut remonter à … 1962 avec la 3ème place décrochée aux mondiaux de Lucerne en Suisse.

Parti avec une folle envie d’aller « chercher la grosse course », selon les termes de notre agent SNCF à Nancy Sébastien Lenté, le huit a abandonné une partie de ses illusions dans le premier quart de la course. Bien partis, les Français ont été déstabilisés par une vague de côté provoquée par le canot moteur de la télévision, placé à sa gauche.

« Cette vague nous a déstabilisés. Il nous a fallu ensuite faire un gros effort pour rester au contact et nous l’avons payé par la suite. Ce genre de choses ne devrait pas arriver dans un championnat du monde» explique avec regret le double champion du monde (deux de couple 2006 et quatre sans barreur 2010) et Agent commercial voyageurs à Nancy Jean-Baptiste Macquet.

Troisième au premier temps de passage (1’21’’90), le huit Français a reculé de trois rangs, pour terminer finalement à la 6e place (5’37’’19), derrière la Grande-Bretagne, l’Allemagne, les États-Unis, la Pologne et les Pays-Bas.

 

Une saison prometteuse

Sixième de la finale, le huit français peut voir l’avenir avec confiance. L’équipage  a peut être payé son manque d’expérience face à des équipages plus aguerris. Les Britanniques et leurs dauphins allemands comptaient plusieurs champions olympiques dans leurs rangs.

« Cette saison était notre première avec ce bateau, et nous atteignons la finale mondiale. On rentre sans regret, mais avec beaucoup de souvenirs. Tout le monde croit dans ce huit, c’est très positif. L’objectif reste de ramener une médaille mondiale en 2015 et olympique l’année suivante. Si les choses étaient arrivées trop vite, nous aurions pu penser que tout était acquis. » Sébastien Lenté

De bon augure pour nos deux champions en vue des championnats du monde en 2015 qui se disputeront en France, à Aiguebelette et des Jeux Olympiques de Rio en 2016…

 

Crédits photos : MEDIASAVIRON.FR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ cinq = 14

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
Voir le haut de la page