Le Blog Athlètes SNCF / SÉBASTIEN MOBRÉ SANS REGRETS APRES SES JEUX PARALYMPIQUES

SÉBASTIEN MOBRÉ SANS REGRETS APRES SES JEUX PARALYMPIQUES

Commentaires (0)

Sébastien Mobré est fier de ses Jeux Paralympiques. L’athlète handisport a respecté sa ligne de conduite jusqu’au bout : « N’avoir aucun regret, c’était mon objectif. Avec ou sans médaille, mais surtout sans regrets » confie le sprinteur.

Pourtant, la préparation estivale laissait augurer quelques nuages dans l’horizon paralympique de Sébastien. Engagé sur 100 et 800 mètres à Rio, l’Athlète SNCF n’est « ni surpris, ni déçu ». En effet, repris par une ancienne douleur à l’épaule peu avant les Jeux, il a été en proie aux doutes. « J’ai connu une alerte il y a deux ans, raconte l’Aixois. Elle est réapparue mais je ne pouvais pas m’arrêter pendant les qualifications olympiques. »  Devant l’obligation de préserver son épaule et de ménager sa douleur, Sébastien a donc dû stopper la musculation de peur d’aggraver sa blessure. « C’est sûr que ça a influencé ma préparation, estime-t-il. Et à cause de cela, j’avais moins de force pendant les Jeux par rapport aux autres. »

Sa course et son classement en finale du 100 mètres correspondent néanmoins à ses standards annuels de performance. « J’étais 7ème mondial avant de partir aux Jeux, raconte l’Agent Commercial Voyageur d’Aix-les-Bains. Je voulais surtout aller en finale et je savais que ça serait dur d’aller chercher une médaille (sur 100m, il termine à la 7ème place). »

Son élimination en qualification du 800 mètres est plus anecdotique pour celui qui se décrit comme « un sprinteur » [le 800 mètres étant une épreuve de demi-fond] Pour sa première saison sur cette distance et sa seconde grande compétition dans cette discipline, après les Championnats d’Europe, il a presque égalé son record.

Après Londres en 2012, il est donc à nouveau finaliste paralympique. L’ambiance et l’engouement ont cependant été différents « Si on compare par rapport à Londres, j’ai moins apprécié l’édition brésilienne, relate l’agent commercial Voyageur d’Aix-les-Bains. Il y avait beaucoup moins de monde dans les tribunes et le stade olympique n’a été plein que pour les cérémonies d’ouverture et de fermeture. »

De retour en France, Sébastien aspire désormais à du repos après une saison presque interminable : « La saison a été très longue, entre les Championnat du Monde en octobre 2015, ceux d’Europe, les sélections, puis les Jeux… Ça fait un an que je n’ai pas coupé sportivement ». L’athlète aixois se fera opérer de l’épaule fin octobre, ce qui lui permettra de prendre le temps de revenir à 100% avec en ligne de mire les Championnats du Monde de Juillet à Londres. « Ils auront lieu dans le même stade que pour les Jeux de 2012, déclare Sébastien. Ma famille y était et j’ai envie de leur faire revivre des moments aussi beaux. »

©-fpervillet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


6 + = douze

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
Voir le haut de la page