Le Blog Athlètes SNCF / Stephane Leroy finit la saison à la 14e place mondiale

Stephane Leroy finit la saison à la 14e place mondiale

Commentaires (0)

Le week-end dernier, Stéphane Leroy était au pays de l’érable pour disputer à Edmonton, la finale des Championnats du Monde de Paratriathlon 2014. Malheureusement pour le Conducteur de Trains basé à Dôle, cette course n’aura pas eu la même saveur qu’en 2013, lorsqu’il avait décroché le titre de vice-Champion du Monde.

Après 7 heures d’avion et 8 heures de décalage horaire à l’arrivée, le voyage fut long pour notre paratriathlète d’autant que ce n’est un secret pour personne, Stéphane est plus à l’aise en train qu’en avion.

Dès son arrivée et accompagné de ses camarades de l’Equipe de France, Stéphane a pu reprendre le chemin de l’entrainement en commençant par la natation. Véritable difficulté du parcours, le plus important pour lui était de tester le parcours vélo constitué notamment d’une côte raide à gravir à quatre reprises. Pour parer à cette difficulté, Stéphane s’était préparé en conséquence tout l’été notamment lors d’un stage à Bourges début août. Sa participation une semaine plus tôt aux Championnats de France avait également été un bon moyen de se mettre en condition.

A Edmonton le climat le jour de la course est propice à la réalisation d’une bonne performance et c’est sous le soleil que la vague PT4* inaugure le premier départ paratriathlon.

Comme à son habitude Stéphane nage vite et parcourt les 750 m de natation en 11’21’’. L’officialisation de la catégorie PT4 pour les Jeux Paralympiques de Rio en 2016 a eu un impact notable et le niveau d’ensemble s’est relevé avec notamment la participation de 4 excellents nageurs issus du « paraswim ».

Bien engagé et dans le rythme sur les portions plates, Stéphane souffre dans les côtes. Ses concurrents présentant un handicap de bras et donc plus puissants que lui sur les membres inférieurs son plus à l’aise. Il engloutit les 20 km de vélo en 36’20.

Physiquement en difficulté suite aux efforts consentis pour rester dans la course sur la partie vélo, Stéphane n’est pas aussi rapide qu’aux Championnats d’Europe dans la partie course à pied et boucle les 5km en 20’13.

Stéphane termine à la 15e place et reste sur un sentiment d’inachevé d’autant qu’il a perdu beaucoup de temps pour changer sa prothèse, temps qu’il ne peut récupérer sur le parcours. «L’objectif était de rentrer dans le top 10 mondial afin de marquer des points précieux au classement mondial en perspective de la saison 2015. Cela dit Stéphane en est proche, il finit la saison à la 14e place ce qui laisse entrevoir de belles opportunités pour la saison prochaine ! » confiait Nicolas Becker, entraineur national de paratriathlon.

Les principaux rendez-vous de l’année prochaine seront les Championnats d’Europe à Genève et les Championnats du Monde à Chicago ; deux courses prévues sur des parcours roulants qui collent plus aux qualités de Stéphane.

*catégorie de paratriathlon dans laquelle court Stéphane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


deux + 8 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
Voir le haut de la page