Le Blog Athlètes SNCF / TEDDY ATINE-VENEL : A 4 dixièmes d’une finale olympique

TEDDY ATINE-VENEL : A 4 dixièmes d’une finale olympique

Commentaires (0)

Pour 4 petits dixièmes, à l’issue de la demi-finale du relais du 4×400 mètres, Teddy Atine-Venel et  le relais français n’ont malheureusement pas pu atteindre « l’objectif ultime » visé depuis 4 ans : la finale olympique.

Déjà sélectionnés à Pékin en 2008  avec également une élimination dès les demi-finale, Teddy Atine-Venel et ses coéquipiers croyaient pourtant en leur chance. Cependant certains évènements contraires ont porté préjudice à un relais tricolore surmotivé : « Dans notre demi-finale, il y avait trois favoris pour le podium olympique, confie le sprinteur. On savait qu’il fallait sortir un gros chrono pour être troisième ou être qualifié au temps. Ensuite, on a été placé au couloir 8, le plus difficile… » . (NDLR : lors des deux demi-finales, les trois meilleures équipes de chaque course sont qualifiées directement, les deux dernières places revenant aux équipes ayant réalisé les meilleurs temps)

5ème de leur série, les français ont malheureusement été battus au temps par les relais brésilien et polonais, : « Honnêtement, ce n’est pas de la prétention de dire qu’on avait notre place en finale, estime l’Agent Commercial Voyageur à la Défense. Cette année, on a eu quelques soucis de blessures en équipe de France et ça n’a pas été une année facile ». Toutefois, il trouve également quelques motifs de satisfaction : «  Réaliser ce temps-là (NDLR : 3’00’82), c’est déjà très bien, on gagne 4 secondes sur les Championnats d’Europe. Avec ce chrono, on aurait été Champions d’Europe ! ».

En terminant 9ème de la compétition, Teddy et ses coéquipiers sont rentrés en France le cœur gros mais la tête pleine de bons souvenirs. « Sur Facebook  ou sur Twitter, j’ai eu beaucoup de messages de soutien. Et dans le village olympique, il y a eu une vraie solidarité, on parle de tout, des compétitions des uns et des autres… Ça évite d’être constamment en train de parler de sa propre discipline » confie Teddy. Il a notamment beaucoup dialogué avec l’équipe de France de rugby à 7… De quoi imaginer une reconversion ?  « J’aurais aimé voir la compétition de rugby à 7. Ce serait marrant de participer aux  JO dans un autre sport ! »

En attendant peut-être un jour de troquer  le tartan pour la pelouse, la saison de Teddy Atine-Venel n’est pas terminée : il se prépare pour le Décanation le 13 septembre : une belle occasion de prendre sa revanche !

Crédit Photo: Club Athlétisme Sénart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


trois − = 1

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
Voir le haut de la page