Le Blog Athlètes SNCF / Un 3ème titre de Champion de France en Boxe Anglaise pour Bakary Diabira !

Un 3ème titre de Champion de France en Boxe Anglaise pour Bakary Diabira !

Commentaires (0)

Le Vendredi 19 Février s’est déroulée la finale des Championnats de France de Boxe Amateur au Cirque d’Hiver des frères Bouglione, à Paris. L’occasion de retrouver Bakary Diabira, intégré au dispositif Athlètes SNCF depuis un mois* pour la 4ème finale de de sa jeune carrière.

Dans sa catégorie des -81 kg, confronté à Dylan Arvelant en quart de finale, il s’impose aux points (3/0). Pour sa demi- finale, il doit faire face au Guyanais Mosquea Jimenez Leonardo qu’il bat également aux points (3/0). En finale, il est opposé à un membre de son club de la Vie au Grand Air Saint-Maur, Kévin Lélé- Sadjo. Un adversaire qu’il connaît donc bien. « J’ai moins de pression maintenant, c’est déjà ma 4ème finale. C’est toujours spécial d’affronter quelqu’un que tu côtoies tous les jours à l’entrainement. Par contre, en Equipe de France, dans les grandes compétitions, on rencontre souvent des partenaires de la même catégorie donc j’ai l’habitude, je fais abstraction de qui j’affronte, et c’est plus simple… Comme ça, tu ne te fais pas de cadeaux ! ».

Dans ce duel fratricide, Bakary est tout d’abord bousculé par son adversaire. Pris au corps-à-corps, il peine à alterner les distances mais parvient progressivement à se détacher en retrouvant son allonge**. « Dans la 1ère reprise, je l’observe comme j’en ai l’habitude, je le jauge, j’analyse sa boxe pour voir comment il réagit. Après l’avoir bien observé, j’ai mis en pratique la tactique établie avec mes coachs. Dès le début de la 2ème reprise, je suis allé de l’avant, j’ai retrouvé ma distance et cela a parfaitement fonctionné ensuite ».

Grâce à ses déplacements latéraux, au poids de ses coups, et à sa vélocité, l’Agent Commercial Voyageurs de Paris Nord arrive enfin à développer sa boxe lors du 3ème et dernier round***. Il prend alors l’ascendant sur son partenaire de club : sa puissance de frappe et l’efficacité de ses enchainements lui permettent de s’imposer sur décision unanime des juges avec un score sans appel (3-0).

Ses deux bras levés et son sourire en disent long sur l’importance de ce titre de Champion de France 2016 pour Bakary, défait en finale l’année dernière.

Le 4 mars, le boxeur SNCF était à Casablanca au Maroc dans le cadre des World Series of Boxing (WSB), un tournoi dit « hybride » au croisement de l’amateur et du professionnel ****. Bakary faisait partie de l’équipe des «Mexicos Guerreros» qui affrontait les «Maroc Lions de l’Atlas». Face au Hollandais Peter Mullenberg, le francilien s’accroche mais finit par céder face à la puissance de son adversaire. Les «Mexicos Guerreros» s’imposent tout de même 3-2 au terme de la journée.

Ensuite le Champion de France enchaînera par un France-Cuba le 19 mars et un stage en Corrèze prévu à Bugeat du 20 au 31 mars.

* Bakary a signé sa Convention d’Insertion Professionnelle (CIP) le 19 janvier dernier. Son interview ici : http://athletes.sncf.com/bakary-diabira-je-suis-tres-heureux-dintegrer-sncf/#.VtWwwvnhDIU

**  Longueur des bras du boxeur.

***  Il y a 3 reprises appelées  « round » lors d’un combat de boxe. A la fin des 3 rounds, le vainqueur est désigné. En cas de K.O d’un participant, le combat est interrompu par l’arbitre.

**** Il existe deux statuts en boxe : la boxe professionnelle et la boxe amateur (pratiquée par Bakary). La réglementation n’est pas la même. En boxe professionnelle, le boxeur ne porte ni casque, ni coquille, ni maillot. Il a des gants plus minces et les reprises durent plus longtemps pour privilégier le spectacle.

Crédit photo : FF Boxe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


cinq − 2 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
Voir le haut de la page